الرئيسية » » 15ème édition du Festival Internationale des Arts Plastiques de Settat

15ème édition du Festival Internationale des Arts Plastiques de Settat

كتبـه said fardy الخميس، 4 يناير 2018 | 8:01:00 ص

 تشكيـل..
الوقائـع الفنـي

A la mémoire tatouée  de  Zahra Ziraoui

 15ème  édition du Festival Internationale des Arts Plastiques  de Settat
                                              

  
Dr. Abdellah Cheikh


l’Association Bassamat Chaouia  Settat  a organisé  dernièrement  au complexe culturel de Settat  la 15 édition du Festival Internationale des  Arts Plastiques  de Settat  sous le signe «  empreintes africaines » , et  ce en partenariat avec le ministère de  la culture , Université Hassan I , Région de Casablanca-Settat, Conseil de la ville  et  d’autres organismes concernés. Cette édition  a été  marquée par  les actes  du Symposium Universitaire Africain Organisée récemment  par Bassamat Chaouia Settat en partenariat avec l’Université Hassan I de Settat. Une semaine haute en couleurs, vibrée au rythme de pinceaux des jeunes Artistes venus des différents pays africains Mali, Cameroun,Guinée, Rwanda, Mauritanie, Madagascar, Angola,Tchad, Algérie,Tunisie,Sénégal…Le soutien des artistes et formateurs de l'Association Bassamat, et l'imagination créatrice des participants ont fait naître des œuvres d'art au thème : Empreintes Africaines ! Elle a été également  ponctuée par : Allocutions  de la présidente Rabia Echahed et de Ahmed Ben Yessef (président d’honneur du Festival),   des partenaires ( Secrétaire général du ministère de la culture et de la communication, Vice doyen de l’Université Hassan I, Membre du conseil municipal),  hommage posthume  à l’écrivaine  et artiste  Zahra Ziraoui,  hommage  à  l’artiste de renom Abdellah Hariri, récital musical de Duo Chaouki,   trophée remis  à la Vitta ( président des étudiants  étrangers au Maroc ) , ballet «  Ciziba » ( source)   des congolais, de sénégalais, des ivoiriens et des caméroniens, ateliers de gravure encadré par l’artiste Chafik Zougari, soirée musicale  en hommage à  Mohamed Karimi Benchekroun, table ronde  et rencontre ouverte avec l’artiste  Ahmed Ben Yessef.

Zahra Ziraoui ,nouvelliste et esthète illuminée 

 Cette édition est dédiée  à la mémoire  de Zahra  Ziraoui  qui nous a quitté   à l’âge  de  77  ans, suite à une  maladie qui a eu prise sur son âme. Un hommage a été rendu à son âme vivante en présence de ses membres de la famille lors d’un moment émouvant  marqué par  le témoignage de l’écrivain Moulay Abdelkrim Alaoui ,  de son fils Dr. Mohammed Ridai  et de sa fille Samira Ridai. Zahra  Ziraoui  est  connue pour ses nouvelles, romans, poésie et essais littéraires, dont plusieurs ont été publiés au Maroc et à l'étranger, 
Ayant participé à plusieurs expositions nationales et internationales, la défunte artiste marocaine était également connue pour ses tableaux et sa critique artistique.  Lauréate de la Maison de l'enseignant en 1961, feue Ziraoui a été nommée enseignante au centre de formation des enseignants de Casablanca et a été responsable de la rencontre artistique de la même ville. Elle a reçu un doctorat honorifique de l'Association internationale des traducteurs et linguistes arabes.  En 1990, la disparue a créé un salon littéraire dédié à l'organisation de rencontres, d'activités ouvertes et de soirées poétiques, ainsi que des rencontres d'hommage pour les écrivains marocains et étrangers.  Outre son œuvre, la défunte est connue pour l'organisation, durant les dernières années, d'activités culturelles, créatives et artistiques à Bruxelles en Belgique, notamment plusieurs séminaires auxquels ont participé des personnalités de renom du monde arabe et d'Europe. Zahra Ziraoui   figure parmi les peintres néo-figuratifs les plus talentueux et porteurs d’avenir au Maroc. Dans ses œuvres connotatives, elle  essaie  d’immortaliser  les moments pittoresques, en mettant en relief les états d’âme à travers des compositions picturales dynamique et un traitement chromatique bien recherché, ce qui donne à ses œuvres une dimension visuelle surprenante. Avec certitude et spontanéité, elle met en toile les atmosphères expressionnistes des espaces vécus, tout en assurant un  parallélisme  bien étudié  entre la couleur délicate et les scènes peintes. Son acte de voir et de percevoir se veut un répertoire visuel  ponctué par un choix bien étudié  et éclectique des ambiances chromatiques  d’une grande valeur artistique,  ainsi que par la vie des  scènes les plus éloquentes  à plus d’un titre.

Libre dans sa démarche plastique, Ziraoui    use pleinement du droit de l’artiste de peindre comme un oiseau qui chante comme disait  Claude Monet.  Acte magique de valoriser la beauté naturelle et de mettre en avant la nécessité intérieure , sa peinture   est un monde passionnant voire  captivant   animé par la volonté arrêté de mettre en avant l’état d’être   dans ses aspects  apparents et latents. Il s'agit d'une recherche approfondie sur la couleur et la lumière qui nous fait rêver et qui nous invite à contempler la quintessence de la peinture connotative au sens plein du terme.  L’approche picturale  de  Ziraoui  se présente comme une interprétation subjective de la réalité objective : le tableau n'est pas le sujet, mais la manière de voir le sujet .C'est un prétexte pour concevoir un  langage plastique relevant de la nouvelle figuration qui oscille entre la figuration allusive et l'abstraction expressive.
Ses œuvres récentes méritent d’être contemplées  vu leur singularité thématique  et  leur originalité   stylistique : un nouveau acte  de percevoir la réalité selon une sensibilité profonde et à travers  un langage iconographique  développé et personnalisé avec maîtrise et certitude loin de toute  imitation stéréotypée. Femme profondément  soufie et  sage, Ziraoui   a rendu l'âme. Mais ses toiles et ses œuvres littéraires  auxquelles elle  a savamment mêlé  formes, sens esthétiques  et  couleurs demeureront une trace vivante dans notre mémoire collective.
Sur cette édition, Rabia Echahed, présidente de l’Association Bassamat Chaouia  Settat et présidente du Festival international des arts plastiques de Settat
,  nous    ou a confié : «C'est avec un réel plaisir que  nous dédions cette15   édition aux  artistes de l’Afrique , en leur souhaitant  le bon succès  dans leurs  parcours créatifs. Nous avons tenu encore une fois  à rendre un hommage appuyé à ces artistes, tous styles et générations confondus,  qui n'ont  cessé d'œuvrer à la promotion de l’art contemporain, renforçant  son réseau  de circulation et de rayonnement. Nous mesurons à sa juste valeur l'importance du rôle que l’Afrique  n'a cessé de jouer, en tant que partie prenante de l'action universaliste   dans la lutte pour la démocratie participative, et en apportant une forte contribution au processus d'édification du Maroc moderne. Grâce à la qualité de  leurs œuvres  et aux valeurs nobles  qu’ils  soutiennent,  les artistes    africains  se sont forgés d’  une solide réputation et une grande crédibilité que confortent l'originalité, la pertinence et l’originalité. C'est dire l'importance de ce festival -  forum qui s'est installée, depuis15  ans, comme un rendez-vous incontournable pour les artistes   contemporains qui ont marqué le paysage  plastique d’ici et d’ailleurs. Nous tenons également à saluer vivement  l'action  créative de tous les artistes participants au symposium qui, grâce à  leur dynamisme, à leur  engagement citoyen et à leur  dévouement pour les nobles idéaux de l’humanité, ont  contribué activement  au développement artistique durable, apportant  leur  pierre à l'édifice, celui du Maroc moderne, développé, riche de l'apport de l'ensemble de ses composantes. A cet effet, notre association  poursuit sa marche soutenue et rationnelle sur la voie de la réalisation  des projets  culturels en partenariat avec tous les acteurs concernés à travers notamment une mise en œuvre optimale des  manifestations créatives dédiées  à la création au pluriel. Persévérant dans cette voie, notre association a  tenu à conférer  aux artistes une consécration événementielle  contre toutes les formes de discrimination. ».


(Critique d’art )

















0 التعليقات:

إرسال تعليق

افتتـاحيـة

افتتـاحيـة
المطروح اليوم على الكيانات والنقابات الفنية بمختلف اتجاهاتها ومشاربها، هو تفعيل بطاقة الفنان والحسم في إخراج قانون الفنان إلى حيز الوجود والدفاع عن الحقوق المشروعة المهنية والاجتماعية للفنان، والدفاع أولا وأخيرا عن كرامة الفنانين، هذا من صميم عمل النقابات الفنية وإلا لما تتواجد أصلا !؟..

حلقـة: العكـوزة والعـدوزة


Politique

هل لنا نخبة...أم استنساخ مشوه لنخبة كانت!؟


Parlement

maafennan

maafennan
رصد لأخبار وجديد الفنانين والمبدعين وتسليط الضوء على مساراتهم الفنية على قناة مـع فنـان

زوووم

زوووم
أحمد الشرقاوي... بين الحداثة والتجذر

إنت يا غالي ... جديد فاتن هلال بك

إنت يا غالي ... جديد فاتن هلال بك
Stars

مــدارات

مــدارات
الفقيـه محمـد البصـري

Stars

Stars

Audits

ميكـرو الشعـب حلقـة: جار قبل دار


Cinéma

تابعوا الوقائع على فايسبوك

المتابعة بالبريد الإلكتروني

الوقائع بريس

مـن هنـا يبـدأ الخبـر مـن الوقائـع بريـس ..